Créez un forum Gratuit >


Stratégies de gestion du comportement TDAH

Stratégies de gestion du comportement TDAH

Messagepar bart59000 sur 21 Mai 2013, 18:14

voici un article que je trouve interessant donc je le partage


Stratégies de gestion du comportement
TDAH : Trouble de déficit de l’attention et hyperactivité

Les enfants souffrant de TDAH réagissent bien aux techniques de gestion du comportement. Il y a deux principaux types de stratégies de gestion du comportement.
Les stratégies de soutien au comportement axées sur les antécédents. Elles visent à « mettre l’enfant sur la voie du succès ». Elles supposent l’établissement de routines et d’horaires, l’apprentissage des règles et la communication d’une rétroaction positive quand l’enfant agit convenablement.
Les stratégies de gestion du comportement axées sur les conséquences. Elles supposent l’encouragement d’un comportement particulier. Elles sont plus efficaces lorsqu’elles sont associées aux stratégies de soutien au comportement.
Stratégies de soutien au comportement axée sur les antécédents : mettre l’enfant sur la voie du succès
Les enfants souffrant de TDAH fonctionnent mieux dans un environnement structuré, quand des rappels les maintiennent dans la bonne direction. L’organisation, la cohérence et la communication sont des facteurs très importants. Notez que pour les enfants qui passent beaucoup de temps dans deux ménages différents (par exemple en cas de parents sont divorcés ou séparés), il est très important que les règles soient similaires aux deux endroits.
Créer un environnement physique favorable
Pour créer un environnement physique favorable pour votre enfant, essayez les stratégies suivantes.
Aménagez un endroit calme où votre enfant fera ses devoirs après l’école.
Aménagez un endroit où votre enfant pourra préparer tout ce dont il a besoin pour le prochain jour d’école (collations, équipement de sport, devoirs et feuillets de permission).
Affichez des rappels visuels de ce que votre enfant doit faire, y compris des listes de vérification, des listes à faire, un bloc-notes pour les devoirs scolaires et un calendrier.
Créez une chemise de classement de couleur écarlate que votre enfant pourra conserver dans son cartable.
Rangez les jouets, les fournitures artistiques et les fournitures scolaires aux mêmes endroits.
Étiquetez les effets personnels et les récipients de stockage de votre enfant, ou marquez-les d’un codage couleur.
Utiliser des règles, des routines et des incitatifs
Pour aider votre enfant à se souvenir de ce qu’il doit faire, essayez les stratégies suivantes.
Établissez des attentes positives pour votre enfant et félicitez-le lorsqu’il les réalise. Les rappels et les incitations sont plus encourageants que les évocations de « ce qu’il ne faut pas faire ».
Émettez des rappels et des signaux positifs au sujet du comportement à adopter et/ou des attentes à réaliser dans une situation donnée; c’est plus efficace que d’émettre une rétroaction négative après qu’un mauvais agissement se soit produit. Par exemple, rappelez à votre enfant que c’est à son tour de dresser la table pour le repas.
Instaurez des règles raisonnables et cohérentes. Assurez-vous que votre enfant connaît les règles et émettez des rappels au besoin. Instaurez des mêmes conséquences quand les règles ne sont pas respectées.
Dans la mesure du possible, établissez des routines et des horaires cohérents pour le matin, les devoirs d’école, l’heure du dîner, le coucher, les corvées et les autres événements réguliers. Si votre enfant sait à quoi s’attendre, il lui sera plus facile de se rappeler de ce qu’il est tenu de faire. Pour les enfants plus jeunes, vous devrez possiblement émettre des rappels plus fréquents et afficher des directives sous forme d’images. Les enfants plus âgés vos sans doute apprécier les listes de vérification.
Encourager l’enfant
Votre soutien et vos encouragements sont tout aussi importants. Pour appuyer votre enfant, faites ce qui suit.
Restez positif et battant. Encouragez et félicitez amplement votre enfant lorsqu’il agit convenablement.
Créez des occasions de féliciter votre enfant, même s’il n’a pas agit parfaitement : « Je suis très fier que tu te sois souvenu de mettre tous tes devoirs dans ton cartable! N’oublie pas ton déjeuner, il est dans le réfrigérateur ».
Les enfants souffrant de TDAH ont besoin d’une rétroaction particulière et fréquente. Essayez la rétroaction immédiate, elle est plus efficace qu’une discussion sur un comportement adéquat ou inadéquat après coup.
Émettez des commentaires positifs plus souvent que des commentaires négatifs.
Cernez les éléments qui déclenchent un mauvais comportement et éliminez-les dans la mesure du possible.
Donnez le bon exemple à votre enfant : par exemple, si vous écoutez votre enfant, regardez-le en silence; ne faites pas autre chose au même moment.
Impliquez votre enfant dans la résolution des problèmes et proposez-lui des astuces pour l’aider à se souvenir de ce qu’il est tenu de faire.
Stratégies de gestion du comportement axées sur les conséquences : récompenser un comportement particulier
Voici des exemples de stratégies de gestion du comportement :
les ententes de comportement, en vertu desquelles votre enfant et vous-même convenez d’objectifs et de récompenses déterminés
économies de jetons, en vertu desquelles votre enfant peut gagner des « jetons » (tels que des coches sur un graphique, des étoiles d’or ou des jetons pour jeu de cartes) en adoptant un comportement particulier; vous pouvez ensuite échanger un nombre déterminé de jetons contre une récompense
procédures de punition par soustraction; elles sont similaires aux économies de jetons, sauf que les jetons sont retirés en cas de comportement inapproprié
les conséquences logiques; par exemple, si votre enfant ne fait pas sa lessive, il portera des vêtements sales à l’école.
Notez que vous ne pourrez pas user de ces techniques pour enseigner à votre enfant les compétences ou les comportements de rigueur. Elles vous permettront plutôt de renforcer ses actes et comportements positifs et de tempérer ses actes ou comportements négatifs. Ces techniques seront d’autant plus efficaces si elles sont associées à un apprentissage des compétences dans un milieu favorable.
En matière de rétroaction et de renforcement, il faut savoir que le choix du moment et la fréquence sont des éléments très importants. Souvent, les enfants souffrant de TDAH ont besoin qu’une rétroaction leur soit fournie plus vite et plus fréquemment que les autres enfants. Par exemple, pour un enfant non atteint de TDAH, le renforcement des comportements peut s’effectuer une fois par semaine ou par mois (par exemple, l’attribution de points de mérite à la fin de la semaine) tandis que pour un enfant souffrant de TDAH, le renforcement sera plus efficace s’il a lieu une fois par jour.
Pour encourager un comportement particulier
De concert avec votre enfant, décidez de la cible ou des objectifs à atteindre. Travaillez sur un ou deux comportements à la fois. Les objectifs devraient être précis, observables et énoncés de manière positive. Par exemple, « Je range mes jouets après avoir fini de jouer » et non « Je ne laisse pas mes jouets à terre après avoir fini de jouer ».
Au même moment, décidez de la récompense associée à la réalisation des objectifs. Assurez-vous que votre enfant comprend comme vous ce qu’il doit faire pour recevoir une récompense et convenez-en en commun.
Il n’est pas nécessaire d’opter pour des récompenses de grande valeur. Par exemple, faites une promenade ou des biscuits à deux, jouez à un jeu, lisez un livre ou accordez à votre enfant un peu de temps à l’ordinateur.
Chaque jour, l’enfant devrait tenter d’atteindre une cible précise. Commencez par une cible facile que votre enfant pourra certainement réaliser. Ne vous attendez pas à ce qu’il le fasse parfaitement dès le début. Soulignez et récompensez ses améliorations.
Remettez-lui sa récompense sur-le-champ ou à la fin de la journée.
Votre enfant peut mesurer ses progrès à l’aide d’un graphique. Il disposera ainsi d’un rappel visuel des progrès qu’il accomplit.
Augmentez graduellement le degré de difficulté des tâches que votre enfant accomplit.
Au fur et à mesure que le comportement ciblé devient automatique, établissez de nouveaux objectifs.
Pour dissuader les comportements non souhaités
Si le comportement n’a que des conséquences mineures, ignorez-le simplement au lieu de le mettre en évidence.
La rétroaction devrait être proportionnelle au mauvais comportement.
En guise de rétroaction négative, envisagez un temps d’arrêt ou le retrait de récompenses ou de privilèges.
Tara McAuley, PhD, CPsych
Peter Chaban, MA, MEd
Rosemary Tannock, PhD
Avatar de l’utilisateur
bart59000
 
Messages: 138
Inscrit le: 25 Mai 2012, 16:21

Retourner vers les troubles du comportement , les troubles de l'alimentation, les troubles du sommeil

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité



cron
Créer un forum gratuit avec Forumavie.com | Signaler Abus ! | Support Technique